Accueil

Bienvenue sur Top Casino Bonus,
le Guide des Meilleurs Casinos en Ligne !

Ce site a été créé par un passionné des jeux d'argent (casino, poker et paris sportifs) afin de partager avec mes visiteurs mes expériences passées. Nous tenterons ainsi de vous présenter les casinos en ligne les plus fiables pour vous éviter des désagréments.

En jouant sur les casinos sélectionnés par nos soins, vous pourrez vous consacrer au jeu sans avoir à vous soucier des problèmes techniques ou juridique. En plus, notre site vous propose des bonus exclusifs vous permettant d'augmenter vos gains au jeu !

Certaines offres promotionnelles sont limitées dans le temps alors ne perdez plus une seconde et consultez notre sélection ci-dessous.

 

Pourquoi Choisir de Jouer au Casino en Ligne ?

Le casino est ligne est une pratique de plus en plus populaire en France. Vous trouverez ainsi de nombreux joueurs, à toutes heures du jour ou de la nuit, pouvant vous affronter. De plus, jouer en ligne vous permet de jouer instantanément. En effet, pas besoin de se déplacer dans un casino, un simple ordinateur est suffisant. De plus, de nombreuses villes n'ont pas de casino terrestre ce qui ne vous permettra peut-être pas de profiter au maximum de l'ambiance d'un vrai casino. Enfin, un casino en ligne propose beaucoup plus de jeux qu'un casino terrestre et les gains sont plus importants dans les casinos en ligne.

Certains diront que le plaisir des "sens" se perd dans un casino en ligne, je leur répondrai simplement qu'avec les dernières technologies, les rouleaux progressifs sont devenus extrêmement sophistiqués et que la seule chose qui pourrait effectivement vous manquer par rapport aux casino de Las Vegas, c'est le service (et certainement les serveuses à cocktails pour vous messieurs)!

Pour illustrer ce propos, je prendrai l'exemple des dernières créations de Betsoft Gaming. Betsoft propose des machines à sous en 3D comme Safari Sam, dont le réalisme est poussé à son paroxysme. Par ailleurs, les fonctionnalités (mini-jeux, free spins, scatter et wild) sont tout aussi captivantes !

 

Quel Casino Online (sérieux) choisir ?

Pas facile de se repérer dans cette jungle que sont les casinos en ligne. Je joue personnellement sur Tropezia Palace, qui propose une excellente offre accompagné d'un support client aux petits oignons avec ses joueurs (et qui parle un français correct, contrairement à certains casinos en ligne dont je tairais le nom). Son bonus est "TOP" puisqu'il est de 100% du premier dépôt jusqu'à 100€ et qu'aucune condition de retrait n'est imposé. Cliquez-ici pour plus d'infos.

 

Comment Jouer au Casino en Ligne ?

Pour jouer au casino en ligne, il vous faut, dans la plupart des cas, installer un logiciel Ce logiciel, de petite taille se télécharge directement sur le site internet du casino. Une fois téléchargé, vous allez créer un compte qui vous permettra d’avoir une identité sur le site en question. En moins de 5 minutes, vous serez prêt pour jouer votre première partie en ligne ! Certains casinos proposent également de jouer directement depuis votre navigateur et ce, sans installer de logiciel. Cette solution est préférable si vous jouez d'un ordinateur public par exemple. Si vous êtes à votre domicile, nous vous conseillons de télécharger le logiciel car les jeux sont de meilleures qualités !

Attention, lors de la création de votre compte, ne communiquez pas d’informations erronées sous peine de voir votre compte fermé et de ne pas pouvoir retirer vos gains. Les salles de poker procèdent à une vérification de votre identité comme stipulée par la loi (ARJEL).

 

Le Casino en Ligne et la Légalité ?

La législation française s'oppose à l'heure actuelle à l'ouverture du marché des casinos tout comme de nombreux pays. Néanmoins, il n’ait vous pas interdit de jouer au casino en ligne. En effet, le droit européen permettant de jouer en ligne, et étant citoyen européen, vous avez le droit de vous inscrire sur un site de casino sans risquer des pénalités.

Nous vous rappelons qu'il faut être majeur pour pouvoir jouer au casino en ligne. A défaut, vous pouvez jouer sur un casino en ligne gratuit comme jeuxcasino.com, un site proposant plus de 300 jeux de casino sans téléchargement.

La machine à sous Book of Immortals désormais disponible sur les casinos iSoftBet

Peu de temps après le lancement de Super Wild Diamond™, une autre machine à sous vidéo d’excellente facture, voici que l’éditeur de jeux de casino en ligne iSoftBet nous surprend encore avec Book of Immortals™, son nouveau titre qui devrait normalement particulièrement plaire aux amateurs de productions dotées d’animations et de graphismes tonitruants. En outre, si la mythologie égyptienne vous a toujours fasciné, alors Book of Immortals™ réunira tous les atouts pour vous faire passer un agréable moment ! 

Book of Immortals™ : l’Égypte ancienne a la classe ! 

Dans la machine à sous Book of Immortals™ des studios iSoftBet, les dieux égyptiens vous guident vers un trésor sacré. Comme vous le savez déjà, les divinités de ce pays réputé pour la profondeur et la complexité de son histoire sont capables de bien des miracles. L’un de ces miracles, c’est tout simplement de rendre le joueur richissime ! Car avec sa structure reposant sur cinq rouleaux, trois rangées et dix lignes de gain, Book of Immortals™ ne perdra pas une seule occasion de vous gratifier de généreux paiements. 

Sur Book of Immortals™, la mise minimale autorisée est de 0,10 € par tour. Quant à la mise maximale tolérée, elle est fixée à 10 € par Spin, soit 1 € par ligne de paiement, ce qui est loin d’être excessif, admettons-le ! Tandis que les cartes tirées du poker que sont 10, J, Q, K et A sont au rendez-vous, Book of Immortals™ met en évidence des symboles bien plus particuliers, lesquels représentent les dieux d’Égypte et les us et coutumes de la civilisation antique dont il est question dans cette machine à sous disponible sur les casinos en ligne français iSoftBet.

Des fonctionnalités et bonus aussi puissants que les dieux

La machine à sous Book of Immortals™ intègre bien sûr des fonctionnalités spéciales qui lui permettent de se distinguer d’autres productions sur le même thème, les machines à sous s’inspirant de l’Égypte antique étant particulièrement nombreuses. Les fonctionnalités spéciales peuvent se déclencher à l’aide de certains symboles spécifiques, à l’image de celui du scarabée, qui fait office de symbole Scatter, ou symbole de dispersion. D’ailleurs, ce dernier octroie des gains aux joueurs indépendamment des lignes de paiement que ce dernier aura choisi d’activer. 

Tandis que le Scatter donne également droit à une partie bonus avec dix Free Spins à la clé, le scarabée a également la possibilité de s’étendre partout à l’écran pour forcer la création de combinaisons gagnantes, gage de gains pour le joueur. Pour terminer, Book of Immortals™ dissimule une feature bonus baptisée « Scarab Swarb » qui, au cours d’une rotation fructueuse, invoque des scarabées. Ces derniers peuvent remplacer jusqu’à dix symboles à l’écran pour décupler les chances de gains du joueur !

Corée du Sud : augmentation de l’âge légal pour jouer au casino

Les jeunes parieurs sud-coréens pourraient être privés de l’une de leurs libertés. En effet, la semaine dernière, une proposition de loi a été soumise à l’Assemblée Nationale sud-coréenne. Cette dernière porte sur l’âge légal requis pour entrer dans l’enceinte d’un casino. À ce jour, les résidents de Corée du Sud peuvent miser aux jeux de casino dès l’âge de 19 ans. Toutefois, le parti démocrate local souhaite que l’âge légal soit porté à 21 ans.

Le projet de loi de Kim Kwang-soo et du parti démocrate

En Corée du Sud, le parti démocrate représenté par son leader Kim Kwang-soo et par neuf autres législateurs souhaite mettre fin aux problèmes d’addiction au sein du pays. Concrètement, les acteurs politiques concernés souhaitent modifier deux articles de la loi Tourism Promotion Act (TPA), notamment les articles 22 et 28. Si cela venait à être le cas, les modifications apportées s’appliqueraient à l’intégralité des casinos sud-coréens soumis au TPA.

Si techniquement, la proposition de loi n’aurait que peu d’impact sur la jeunesse du pays, elle pourrait malgré tout porter atteinte aux jeunes parieurs internationaux. Il faut savoir que la Corée du Sud compte dix-sept casinos au sein de son territoire. Or, uniquement un seul d’entre-eux est ouvert aux joueurs sud-coréens, à savoir Kangwon Land. Tous les autres établissements de jeux sont strictement dédiés à une clientèle étrangère.

Malgré tout, ceux qui soutiennent le changement de loi sont convaincus que des mesures plus strictes doivent être appliquées. En effet, on assiste en Corée du Sud à une augmentation des cas d’addiction aux jeux d’argent chez les plus jeunes. Selon Kim Kwang-soo et ses partenaires, fixer l’âge légal à 21 ans est nécessaire, comme cela est déjà le cas dans différentes régions d’Asie telles que Macao ou encore Singapour. 

Le casino Kangwon Land serait le plus affecté par le changement de loi

Étant donné que le casino Kangwon Land a le taux de fréquentation le plus significatif du pays, c’est probablement ce dernier qui serait le plus impacté par un changement de la législation. Kangwon Land, qui a déjà vu ses revenus chuter de l’ordre de 32 % entre 2017 et 2018 (dont une baisse des recettes liées aux jeux de 8,3 %) serait grandement affecté si sa base de clients réguliers venait à le déserter. Par ailleurs, pour couronner le tout, Kangwon Land a déjà fait l’objet d’une très mauvaise publicité ces deux dernières années.

En effet, plusieurs journaux ont rapporté des faits de corruption et de détournement de fonds, si bien que l’ancien PDG du casino, Ham Seung-hee, a finalement été condamné à trois ans d’emprisonnement. Un peu plus tôt, l’ancien directeur du casino Kangwon Land, Choi Heung-jip, avait été arrêté pour trafic d’influence. Suite à la soumission du projet de loi de Kim Kwang-soo, la Korea Casino Association a riposté en prétextant qu’elle présenterait un texte de contre-attaque afin de maintenir l’âge légal à 19 ans. Affaire à suivre…

Australie : le Queensland manifeste son intérêt pour l’ouverture d’un second casino

En Australie, le gouvernement du Queensland vient de lancer une procédure de déclaration d’intérêt en vue de l’ouverture d’un nouveau casino le long de la Gold Coast. Malgré les protestations de plusieurs groupes anti-jeux et les avertissements d’analystes qui estiment que le marché océanique est complètement saturé, le gouvernement du Queensland est à la recherche de promoteurs internationaux qui seraient intéressés par la construction et l’exploitation d’un nouveau complexe de jeu.

Le gouvernement du Queensland est à la recherche d’opérateurs internationaux 

Le gouvernement du Queensland souhaite qu’un second complexe de jeux soit construit dans la Gold Coast, région métropolitaine située au sud de Brisbane et qui abrite déjà un premier casino-resort, le Star Gold Coast, établissement se trouvant dans la banlieue de Broadbeach. En effet, dans une déclaration publiée sur le site officiel du gouvernement du Queensland, Kate Jones, ministre de l’innovation et du développement du tourisme, a déclaré qu’ « Une recherche à l’échelle mondiale est actuellement en cours. Nous retiendrons la meilleure proposition, celle qui sera susceptible de donner un élan considérable au tourisme et à l’offre de divertissement dans la région ».

Techniquement, le nouveau site, répondant pour le moment au nom de code Gold Coast Global Tourism Hub, comprendra des lieux de divertissement, des centres de congrès, des restaurants et des bars hauts de gamme, des hôtels de luxe et des espaces de jeux de casino. La première ministre Annastacia Palaszczuk et son administration aiment d’ailleurs croire que le Gold Coast Global Tourism Hub sera un futur pôle touristique mondial. Selon les prévisions, un tout nouveau centre touristique international sur la Gold Coast serait susceptible de créer plus de 6 000 nouveaux emplois locaux et attirerait chaque année un million de touristes supplémentaires.

Préjudice social, saturation du marché et autres préoccupations…

Mais tout n’est pas tout rose. Le Gold Coast Global Tourism Hub fait actuellement face à une forte opposition. Des groupes de militants anti-jeux sont formellement contre la création d’un nouveau complexe. L’ajout d’un autre casino nuira à la région, laquelle propose, selon eux, une offre déjà suffisante. M. Stephen Mayne, membre de l’Alliance for Gambling Reform, a déclaré au média local ABC que le Queensland était le deuxième état du pays le plus touché en termes d’endettement. C’est simple, chaque année, dans le Queensland, les résidents perdent en moyenne 1 000 dollars australiens à cause des jeux de hasard.

M. Mayne a poursuivi en affirmant que le nombre de nouveaux emplois générés par le nouveau complexe touristique international ne justifiait pas l’aménagement d’un casino-resort. Selon lui, aucun avantage économique n’est envisageable car l’impact des préjudices sociaux causés par les jeux de casino est bien trop grand. Ajoutons à cela que Star Entertainment Group, propriétaire du casino de Broadbeach, a averti les autorités que le marché local des machines à sous était déjà hautement saturé. Il va sans dire que le gouvernement va devoir trouver le juste équilibre entre retombées économiques et préservation des liens sociaux.

Mega Millions : le gain de 1,6 milliard de dollars n’a toujours pas été réclamé !

Incroyable ! On ignore toujours où se trouve le ticket gagnant de la loterie américaine Mega Millions correspondant au tirage de la nuit du 23 octobre 2018. En effet, pendant l’automne dernier, un individu a remporté le gain record de 1,537 milliard de dollars. Toutefois, son dû n’a toujours pas été réclamé. Le temps presse : le ticket gagnant doit être encaissé au plus vite avant qu’il ne devienne totalement caduc. 

USA : mais qu’attend donc le gagnant du Mega Millions ? 

Vendu en octobre dernier dans un supermarché KC Mart de Simpsonville, en Caroline du Sud, le ticket gagnant du Mega Millions (près d’1,6 milliard de dollars de gains) n’a toujours pas été présenté ! Rappelons que selon le règlement du jeu de loterie, les joueurs de Mega Millions disposent de cent quatre vingt jours pour réclamer leurs gains. Mais il est inutile de tirer la sonnette d’alarme aussi vite puisque l’heureux élu a encore jusqu’au 21 avril pour se manifester.

Malgré tout, les professionnels sont plutôt pessimistes. David Stevenson, par exemple, qui est comptable, s’est exprimé au micro de USA Today : « Je pourrais comprendre que le gagnant ait fait le choix de patienter un peu afin de bénéficier d’avantages fiscaux applicables à compter du 1er janvier 2019. Cependant, je ne vois aucune raison d’attendre aussi longtemps. Pour moi, c’est perdu d’avance ». Pour l’état fédéral de la Caroline du Sud, l’enjeu est important. Si les gains ne sont pas réclamés à temps, le gouvernement régional perdra 60 millions de dollars, somme qui aurait dû être rentabilisée dès l’encaissement du jackpot par le joueur aux abonnés absents.

Le financement d’actions nouvelles au nom de l’intérêt public

L’un des membres de la South Carolina Education Lottery, M. Holli Armstrong, se veut quant à lui plus pragmatique. En effet, il a assuré à la chaîne de télévision CBS que près de 11 millions de dollars seraient réinvestis sous la forme de dotations pour soutenir l’éducation à un niveau local. « Une partie des gains permettront de financer de nouvelles actions au nom de l’intérêt public. Cela serait une bonne chose pour les communautés locales, sans compter que certaines écoles de Caroline du Sud manquent de moyens », a-t-il déclaré. 

Mais tout le monde n’est pas de cet avis, et comptait sur le Mega Millions pour pérenniser leur activité professionnelle. C’est le cas du propriétaire du magasin KC Mart qui a vendu le ticket gagnant. Si le ticket n’est pas encaissé dans les délais, ce dernier devra accepter de dire adieux à un joli chèque de 50 000 dollars, lequel revient de droit au buraliste. Dans cette drôle d’affaire, les intérêts sont nombreux… et pour le moins divergents.

Pays-Bas : le projet de loi sur les jeux d’argent en ligne approuvé par le Sénat

Aux Pays-Bas, le Sénat vient d’approuver la proposition de loi portant sur la régulation du marché des jeux d’argent en ligne. La délivrance des premières licences de jeu devrait débuter dès 2020. Rappelons que le texte de loi avait obtenu l’aval du Parlement néerlandais il y a plus de trois ans de cela. Désormais, plus rien n’empêchera la régulation du marché des jeux de hasard en Hollande. 

Les Pays-Bas enclins à libéraliser le marché des jeux de casino en ligne

Bientôt, les opérateurs qui gèrent le top des casinos proposant les meilleurs bonus du web pourront candidater pour une licence d’exploitation auprès du régulateur néerlandais Kansspelautoriteit. En effet, le Sénat vient d’approuver le projet de loi visant à libéraliser le secteur des jeux d’argent en ligne aux Pays-Bas, ce qui signifie que tôt ou tard, les acteurs de l’univers iGaming pourront proposer leurs services aux joueurs dans un environnement sain et sécurisé.

Bien que l’on ne sache pas encore quand la régulation du marché hollandais surviendra, les analystes estiment que la libéralisation pourrait entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2021. Avant cela, une procédure sera mise en place pour permettre aux opérateurs de faire une demande de licence. Celle-ci pourrait se tenir durant le second semestre de 2020.

Les Néerlandais sont de plus en plus nombreux à jouer sur des sites offshore

En dépit de ses règles strictes et de sa régulation jusqu’ici très contraignante, la Hollande a toujours disposé d’un marché particulièrement alléchant pour les opérateurs internationaux. En effet, de récents rapports ont démontré que le nombre de joueurs néerlandais misant sur des casinos en ligne offshore ne cesse de grimper année après année. En effet, entre 2016 et 2018, 1,87 millions de Hollandais ont dépensé leur argent sur des sites de jeux basés à l’étranger, soit une hausse de 20 % par rapport aux deux années précédentes.

Bien sûr, le régulateur Kansspelautoriteit a vainement tenté de prévenir toute activité illégale, mais la structure juridique actuelle ne lui a jamais permis de bénéficier de suffisamment d’assise pour protéger les joueurs locaux. La distribution d’amendes aux joueurs en situation de litige s’est également avérée inefficace. Toutefois, le passage du nouveau projet de loi devrait mettre fin à ses contraintes. Le Ministre Sander Dekker a d’ailleurs déclaré qu’il était très « heureux que le pays soit désormais en mesure d’offrir aux internautes hollandais un environnement de jeu sûr et sécurisé, l’intérêt étant que les activités liées aux jeux de hasard et aux paris sportifs en ligne soient conduites de manière transparente et responsable ». Après la Suède, la Hollande est le deuxième pays de l’UE à légaliser les jeux de casino en ligne sur son territoire.

Casinos en ligne : Evolution Gaming récompensé lors des Global Gaming Awards 2019

Le développeur et fournisseur de jeux de casino « Live » Evolution Gaming a définitivement inscrit son nom dans l’histoire de l’industrie iGaming. En effet, le studio spécialiste des jeux de hasard en direct a reçu le prestigieux prix Online Casino Supplier of the Year (le prix du meilleur fournisseur de casino en ligne de l’année) lors de la cérémonie des Global Gaming Awards, à Londres. 

Global Gaming Awards : Evolution Gaming devance neuf concurrents 

La société Evolution Gaming Group AB, laquelle développe et fournit des jeux de casino en direct aux principaux acteurs de l’industrie (notamment LeoVegas et Mr Green), a reçu le prix de meilleur fournisseur de casino en ligne de l’année lors de la cérémonie des Global Gaming Awards 2019, manifestation qui se tient en marge de l’ICE London et qui se déroule chaque année dans la capitale britannique. L’entreprise cotée à Stockholm a en effet devancé neuf concurrents pour arracher ce qui constitue l’un des plus beaux trophées de l’industrie iGaming.

Martin Carlesund, PDG d’Evolution Gaming, a déclaré que recevoir une telle récompense sur la scène de l’hippodrome Casino était un honneur. « Les Global Gaming Awards récompensent chaque année les fournisseurs de jeux de casino en ligne les plus innovants et les plus puissants des douze derniers mois. Nous sommes ravis d’avoir reçu ce prix, qui récompense tout notre travail et tous nos efforts », a en effet affirmé l’intéressé. Il faut bien admettre qu’Evolution Gaming a effectivement mis les bouchées doubles ces derniers temps : en plus d’avoir lancé une nouvelle gamme de produits phares, Evolution Gaming a également mis en circulation Lighting Roulette™, un jeu de table figurant dans le top des casinos proposant les meilleurs bonus du web. De plus, Evolution Gaming Group AB a également ouvert trois nouveaux studios en 2018. 

De nouveaux partenariats et une aura qui ne cesse de grandir 

Outre le développement de nouveaux titres à succès et l’acquisition de nouvelles structures entièrement dédiées à la création de jeux de casino en ligne, Evolution Gaming a également multiplié les partenariats en 2018. L’année précédente fut marquée par des collaborations avec Ardent Group, Videoslots Limited, Global Gaming ainsi que PokerStarsCasinoNJ.com, premier casino en ligne agréé par la commission de régulation du New Jersey.

« Remporter le prix de meilleur fournisseur de casino en ligne de l’année signifie beaucoup pour nous, surtout que cela intervient à la veille de l’ICE London, manifestation durant laquelle nous dévoilerons dix nouveaux jeux ! Nous nous efforçons sans cesse d’enrichir notre portefeuille vidéoludique. Fournir aux opérateurs des jeux qui marqueront la prochaine génération, c’est notre ambition la plus grande », a déclaré Martin Carlesund suite à la remise du prestigieux prix. 

Selon un rapport, le marché iGaming italien a explosé au cours des 15 dernières années

Selon un rapport publié par le bureau d’études indépendant Eurispes, le marché italien des jeux de hasard a littéralement explosé au cours des quinze dernières années. En effet, entre 2008 et 2017, le chiffre d’affaires cumulé lié aux activités de jeux d’argent en Italie a doublé. Selon le rapport, il atteignait 101,8 milliards d’euros en 2017 contre seulement 47,5 milliards d’euros en 2008 !

Trois Italiens sur dix jouent aux jeux d’argent

En 2017, les recettes générées grâce aux jeux de hasard en Italie se sont élevées à 19 milliards d’euros. Sur ce montant, 10 milliards d’euros ont été reversés dans les caisses du pays, explique le rapport d’Eurispes publié en janvier 2019. Les conclusions de l’étude menée par le bureau indépendant mettent en évidence le fait que trois Italiens sur dix (soit 28,2 % de la population du pays) ont joué à au moins un jeu de hasard en 2017. Sur l’ensemble des pratiquants, 18,3 % d’entre eux ont exclusivement dépensé leur argent sur des jeux de casino terrestres, tandis que seulement 2 % d’entre eux ont confié ne s’adonner qu’aux jeux de hasard en ligne. 

Sur la base des réponses des joueurs interrogés, les chercheurs d’Eurispes ont classé les cartes de grattage comme le jeu de hasard le plus populaire en Italie, ce dernier réunissant un taux de participation de 85 %. Puis suivent les jeux de loterie (auparavant à la première place du classement), les paris sportifs (avec un taux de participation de 52,7 %) et les jeux de casino (avec un taux de participation de 22 %).

Quels sont les jeux de hasard les plus nocifs ? 

Les chercheurs d’Eurispes ont également demandé aux personnes interrogées de répertorier les jeux qu’elles estiment être les plus dangereux. Selon la plupart d’entre elles, ce sont les machines à sous qui seraient en quelque sorte le croque-mitaine dans la famille des jeux d’argent. En effet, 83,4 % des personnes interrogées ont déclaré que les bandits manchots physiques et en ligne sont les jeux susceptibles de leur causer les torts les plus graves. Toutefois, 71,8 % des suffrages montrent que les paris sportifs en ligne peuvent également être néfastes, à titre de comparaison.

Reste maintenant à savoir quelles sont les motivations des joueurs ! Selon l’étude, près de 28 % des sondés ont indiqué que l’espoir de gagner gros était leur principale source de motivation. Ils sont 22 % à déclarer que la recherche de l’argent facile est leur moteur ; enfin, 21 % des personnes interrogées ne joueraient que par simple plaisir. Eurispes estime que la croissance du marché italien des jeux de hasard devrait à présent ralentir au cours des prochaines années. En effet, de nouvelles interdictions ont récemment vu le jour, lesquelles visent à empêcher la publicité des jeux de hasard dans les canaux mainstream (télévision, radio, journaux et internet).

Les joueurs néerlandais misent de plus en plus sur des casinos en ligne non-réglementés

Un nouveau rapport montre que les joueurs néerlandais sont de plus en plus nombreux à parier sur des sites de jeux non-réglementés. En effet, entre 2017 et 2018, le nombre de parieurs néerlandais déposant de l’argent sur des plateformes illégales a augmenté de 20 %, si l’on en croit les conclusions d’une enquête menée par le bureau d’études externe Motivaction sur demande de l’opérateur national Holland Casino.

Le nombre de joueurs hollandais misant sur des sites offshore a augmenté de 20 %

Les résultats de l’étude récemment menée par Motivaction montre que plus de 1,86 million de Néerlandais ont joué sur les sites web d’opérateurs ne détenant pas de licence émise par le régulateur local, Kansspelautoriteit. Avant toute chose, il est important de rappeler que miser sur des casinos en ligne appartenant à des sociétés offshore non porteuses d’une licence hollandaise est formellement interdit par la loi nationale en vigueur. En outre, le cadre réglementaire actuel du pays ne prévoit aucune disposition relative à la délivrance de licences aux opérateurs de jeux d’argent en ligne internationaux. En effet, en Hollande, les services iGaming sont fournis par des entités gérées par l’État.

Rappelons qu’en 2016, la précédente étude menée par Motivaction mettait en évidence le fait que pas moins d’1,5 million de Néerlandais misaient déjà sur des plateformes de jeux d’argent en ligne non-réglementées. D’après l’étude, le poker et les jeux de casino en ligne étaient les produits les plus populaires auprès des joueurs des Pays-Bas. En outre, Motivaction avait également noté que la popularité des paris sportifs avait considérablement augmenté au cours des dernières années. Selon le bureau d’études, le marché non-réglementé des jeux en ligne aux Pays-Bas représenterait autour de 600 millions d’euros annuels.

Le Sénat tranchera bientôt sur un projet de loi afin de protéger les joueurs en ligne

Cela fait des années que des entreprises sous licence internationale opèrent aux Pays-Bas en dépit des interdictions existantes et des efforts perpétrés par l’autorité de réglementation locale pour protéger les joueurs. Une tentative de restructuration du marché néerlandais avait été lancé il y a quelques années, mais le projet avance très lentement. En effet, durant l’été 2016, la Chambre des Représentants avait adopté un projet de loi portant sur les jeux à distance. Ce dernier devrait permettre l’introduction d’une nouvelle réglementation : si elles le souhaitent, les sociétés iGaming étrangères pourront dès lors demander une licence auprès du régulateur, Kansspelautoriteit, et ainsi exercer leurs activités en Hollande, dans un environnement sécurisé et légal.

Malheureusement, bien que le projet de loi puisse être adopté par le Sénat dès la semaine prochaine, la réorganisation du marché prendra probablement un certain temps. Selon les analystes, les premières licences de jeux en ligne ne seront pas délivrées avant 2020.

Macao : une très probable contraction du marché des jeux de casino en 2019

Ceux qui investissent dans l’industrie des casinos de Macao doivent s’attendre à une diminution du niveau de l’activité en 2019. En effet, selon un rapport publié ce lundi par GGRAsia, les revenus générés grâce aux jeux de hasard dans l’ancienne enclave portugaise devraient chuter de 10 % en cette nouvelle année, la faute à un ralentissement de l’économie chinoise mais pas seulement, la guerre commerciale qui oppose le pays aux États-Unis étant aussi en ligne de mire.

2019 serait une mauvaise année pour les casinos de Macao…

D’après un rapport publié le lundi 21 janvier 2019 par GGRAsia, les revenus bruts cumulés de l’ensemble des casinos de Macao devraient chuter en 2019. En effet, GGRAsia s’est basé sur une étude menée par la société de services d’investissement Morningstar Asia Limited, laquelle entrevoit un renouement de la croissance en 2020 avant un essor fulgurant de l’économie en 2021 : « Nous anticipons un ralentissement des activités des casinos de Macao en 2019 avant un retour de la croissance en 2020, année qui correspondra au redressement de l’économie chinoise. Si le ralentissement économique ne sera pas aussi marqué qu’en 2015, les revenus des structures de jeux ne parviendront pas à égaler les résultats de 2018 en 2020. Par contre, en 2021, les finances de Macao devraient battre de nouveaux records. » 

L’étude montre que le produit intérieur brut (PIB) de la Chine au quatrième trimestre 2018 a augmenté de 6,4 %. Malgré tout, cela reste la performance la plus faible depuis la crise mondiale datant de fin 2007. Cette statistique décevante explique en partie pourquoi le chiffre d’affaires annuel du pays a atteint son taux le plus bas en 28 ans, à seulement 6,6 %.

Les futures grandes tendances pour l’économie de Macao

L’enquête de Morningstar Asia Limited souligne également la potentielle chute des revenus bruts des salons VIP des différents casinos implantés à Macao. Quant aux jeux de casino grand public, ils verront leurs recettes chuter à hauteur de 10 % en 2019. Mais une accélération de l’économie dans cette niche est tout de même prévue pour 2020. 

Par ailleurs, en dépit du ralentissement imminent prévu, l’analyse prédit un avenir prometteur à long terme pour le marché des jeux de casino à Macao en raison de sa position forte sur la scène internationale et de la conviction des investisseurs, qui sont confiants dans le fait que les six opérateurs en place bénéficieront d’un renouvèlement de licence d’ici à 2020. « Nous pensons que la fragilité du climat économique actuel permettra un essor des opportunités d’achat pour les investisseurs sur le long terme. Les risques liés à des exigences plus strictes ont déjà été pris en compte par notre étude. Cela pourrait conduire à une augmentation de la taxe sur les revenus bruts des jeux de l’ordre de 1 % par an, et ce pendant une durée de cinq ans. »

TOP 3 des machines à sous vintage les plus réussies sur les casinos en ligne

Bien souvent, les parieurs en ligne rechignent à l’idée de jouer sur des bandits manchots. Il faut dire que les machines à sous classiques et leurs vieilles fonctionnalités ne font pas toujours rêver… Or, aujourd’hui, nous vous présentons trois machines à sous modernes sur le thème du « rétro » ! De quoi faire plaisir aux nostalgiques mais aussi aux amateurs de titres innovants !

Quelles sont les trois meilleures machines à sous rétro du web ?

Le rétro fait référence à la nostalgie d’une certaine époque. Si certains estimeront que les objets rétro sont démodés, en réalité, ils se démarquent de par leur charme d’antan. Ainsi, au rayon des objets rétro, on trouve non seulement des vêtements, des meubles et des styles musicaux, mais aussi des machines à sous ! Voyons voir quels sont les jeux « vintage » les plus réussis ! 

1. Retro Style™ (EGT Interactive)

Composée de 5 rouleaux et de 20 lignes de paiement, la machine à sous d’EGT Interactive Retro Style™ est l’une des plus abouties du genre. Cela est non seulement dû au fait qu’elle est progressive (elle dissimule donc un jackpot monumental), mais elle est aussi dotée d’une ambiance remarquable qui permet au joueur de plonger en plein cœur du XXème siècle : jolis costumes, voitures luxueuses et bâtiments d’époque vous raviront. De plus, au-delà de tous ces détails visuels, la machine à sous Retro Style™ est équipée d’un Wild et d’un Scatter tonitruants !

2. Jazz of New Orleans™ (Play’n Go)

Une autre machine à sous vidéo progressive et vintage que l’on peut trouver sur le top du top des casinos offrant les meilleurs bonus du web, c’est Jazz of New Orleans™. Berceau du jazz, les États-Unis ont toujours rassemblé moult chanteurs et saxophonistes de talent. Dans Jazz of New Orleans™, installez-vous dans un cabaret, sirotez un verre de whisky et appréciez la musique qui vous est offerte, le tout avec vue sur la fameuse Bourbon Street. Jazz of New Orleans™ est riche en Wilds et Free Spins, vous allez adorer ! 

3. Gangsters™ (Habanero)

Développée par le studio Habanero, la machine à sous Gangsters™ est une autre possibilité de remonter dans le temps, à l’époque de la Prohibition. Gramophones, cigares, verres d’alcool et armes à feu d’époque sont tous fidèlement représentés. Et ce qui est incroyable, c’est que tous ces objets interdits entre 1920 et 1933 peuvent vous faire remporter de l’argent ! Ce que vous réserve Gangsters™, c’est aussi un symbole Wild, un symbole Scatter, des multiplicateurs de gains et des Free Spins. Vous connaissez maintenant les meilleures machines à sous vintage disponibles sur les casinos en ligne. À vous de jouer !