Archives mensuelles : août 2013

L’homme milliardaire grâce aux casinos houspille les jeux d’argent en ligne aux US

Sheldon Adelson est décidément un être complexe. Il s’agit d’un des plus gros magnats de casinos du monde et l’une des fortunes les plus importantes du globe. Las Vegas, Macau, Singapour sont autant de lieux où l’homme a investi massivement et toujours avec succès. Alors quand on voit qu’il cracherait presque sur les jeux en ligne, c’est à n’y rien comprendre.

Une critique virulente des jeux en ligne

Petit retour en arrière il y a quelques semaines où Sheldon Adelson a publiquement critiqué le danger que représentait les jeux de casino sur internet. Plus exactement, il a fortement critiqué les nouvelles législations de jeux aux Etats-Unis.

Le New Jersey, le Nevada et le Delaware ont officiellement légalisé les jeux d’argent en ligne. Les demandes de licences ont été faites au New Jersey, Le Nevada a lancé un site de poker, Ultimate Poker, et le Delaware propose des formes de jeux en gratuit pour préparer le terrain.

Et que voit le milliardaire dans tout ça ? Un danger ! « Les jeux en ligne sont une menace ». Ah ouais carrément… Mais pourtant je croyais qu’il s’était bâti l’immense majorité de sa fortune avec les casinos…

Ah mais si, peut-être est-il aigri de ne pas avoir pris part à ces légalisations et proposer lui même une offre sur la toile. Peut-être pense-t-il que les joueurs qui jouent en ligne n’iront pas jouer en live. Dans tout le cas, le vieux bonhomme a vu rouge et ne s’est pas caché de demander ouvertement aux législateurs de supprimer cette loi. Malgré son importance dans le monde du jeu, son appel a fait un flop…

Le seul problème est la raison donnée. Si les jeux de casino en ligne sont une menace alors les jeux de casino live sont quoi ? Une bénédiction ? Tout cela sent juste bon la frustration et ce n’est pas le site internet que l’homme a spécialement lancé pour l’occasion - StopInternetGambling- qui va changer quoi que ce soit. Les jeux en ligne sont lancés au Etats-Unis et il serait très étonnant de constater un retour en arrière.

Le magnat australien James Packer croit en des casinos terrestres au Japon

Le plus gros opérateur de casino en Australie, James Packer, a fait savoir qu’il était très intéressé par la construction des casinos au Japon. L’homme a soif de nouveaux marchés et les premières estimations d’une légalisation au Japon promettent un marché potentiellement très important. Pour certains, il pourrait même s’agir d’un marché qui, à terme, pourrait arriver au niveau de Macau – et peut-être même le dépasser – en terme de revenus (38$ milliards réalisés par les casinos de la ville en 2012) !

Le Japon vu comme la poule aux œufs d’or

Selon James Packer, « si le Japon en vient (à ouvrir des casinos terrestres), cela deviendra le deuxième plus gros marché mondial. Il possède plus de 100 millions d’habitants qui sont tous des joueurs fous, mais ils ne jouent qu’à travers les paris hippiques et le pachinko. »

Selon lui, des constructions de casinos pourraient être bénéfiques pour le pays si cela est fait de la bonne façon. « Mal fait, le gambling peut être un véritable parasite. Mais de la bonne façon, cela peut être incroyablement addictif. »

Comme preuve des constructions de casinos récentes qui n’ont pas créé de « malaises » et ont été très efficaces, il cite l’exemple de Singapour qui avec seulement deux casinos a explosé les compteurs et se permet d’être plus efficace que tout Las Vegas

Beaucoup voit une similitude entre Singapour et le Japon dans le sens où il suffirait, selon les premières estimations, d’ouvrir 3 méga casinos sur le territoire pour générer des revenus impressionnant et battre la plupart des villes de jeux, et peut-être la Mecque du jeu Macau !

Le Vietnam et sa volonté de développer l’activité de casinos

Le Vietnam et son gouvernement multiplient les actions pour ouvrir les activités liées aux jeux d’argent de façon à augmenter les rentrées financières. Ce gouvernement a remarqué que de nombreux habitants du pays en sortaient régulièrement pour aller flamber.

Le fait de développer le secteur des jeux est donc pour le Vietnam une façon de garder ses habitants au sein de ses frontières plutôt que de les voir dépenser à l’étranger, mais aussi un moyen d’attirer plus d’étrangers.

Une nouvelle zone de jeux

Le premier ministre s’est récemment rendu dans une des province du pays, Quang Ninh, pour un projet de casino et une zone de jeux d’argent de plus de 1,800 hectares.

Ce lieu est situé près d’un lieu déjà touristique, Halong Bay. Cette zone a attiré plus de 7 millions de touristes en 2012, soit une hausse d’affluence de 8,5%.

2003 et l’ouverture des jeux

Depuis 2003, le Vietnam autorise les investisseurs étrangers à miser sur ce genre d’activités. Le gouvernement estime à une cinquantaine le nombre d’hommes d’affaires ayant déjà lancé des projets.

Mais ce qui est étonnant c’est que les citoyens de Vietnam ne sont pas autorisés à fréquenter des casinos car la culture traditionnelle les en empêche. Il se pourrait qu’il y ait un changement à ce niveau prochainement car l’argent que pourrait rapporter ces habitants n’est pas négligeable.

Cela n’empêche pas les casinos de se développer grâce à l’attraction du pays qui reste une destination de choix pour de nombreux touristes et qui est très apprécié pendant notre hiver…

 

Un magnat de Macau lance un projet 7 ans après un précédent échec

Le magnat des casino David Chow, ancien homme politique, est en train de détruire un faux volcan et un amphithéâtre romain à Macau. Il s’agit de pièces importantes d’un projet qui est tombé à l’eau il y a 7 ans.

La ville qui attire toujours les investisseurs

David Chow les a remplacé par des éléments bien moins kitsch, une salle d’opéra et un musée dédiée aux dinosaures. L’homme d’affaire espère faire oublier son projet raté.

S’attaquer à Macau n’est pas chose aisée. En effet, la concurrence là-bas est plus que féroce. Certains concurrents comme Stanley Ho, plus gros opérateur de casinos à Macau et installé dans l’ancienne colonie portugaise depuis 40 ans, sont effectivement de gros morceaux.

C’est également le cas de Sheldon Adelson et son groupe Las Vegas Sands, ou de Steve Wynn. Ces milliardaires sont bien installés à Macau et profitent de leurs établissements rapportant des milliards chaque année.

Gros investissement pour David Chow

« Il est temps pour moi d’arriver » déclare Chow à propos de Macau. Il a déjà levé quelques 286$ millions pour le projet, ce qui représente la moitié de l’investissement prévu initialement.

Avec ce nouveau projet, Chow espère faire oublier son échec de parc à thème – qu’il avait d’ailleurs tenté de lancer avec Stanley Ho. Il s’avère que les touristes apprécient bien plus la climatisation des casinos de Macau que l’air pollué de la ville…

De plus, Macau était il y a une dizaine d’années un endroit privilégié pour les gangsters, dont il reste forcément des éléments aujourd’hui. Le concept de « casino pour la famille » est donc plus attirant pour la plupart des visiteurs.