Archives de l’auteur : admin

Vers un rachat de la Société Française de Casinos par Circus Casino France ?

Selon notre confrère Boursier.com, la Société Française de Casinos a communiqué à ses actionnaires l’intention de la société Circus Casino France de signer des contrats de cession en vue d’acquérir un bloc de contrôle qui équivaut à 50,05 % du capital et des droits de vote de l’entité. Il serait question de céder la totalité de la participation actuellement détenue par la firme Frameliris — qui représente 37,05 % du capital et des droits de vote —, ainsi que celle de Foch Investissements, pesant quant à elle 13 % du capital et des droits de vote de la Société Française de Casinos.

GAMING1 et sa filiale menacent la Société Française de Casinos

Le groupe GAMING1, qui emploie pas moins de mille salariés et qui évolue majoritairement dans le domaine des jeux de hasard, exploite nombre de salles de jeux et autres casinos. Par le biais de sa filiale Circus Casino France, GAMING1 — qui opère dans l’Hexagone via les casinos d’Allevard-les-Bains, de Briançon, de Carnac et de Port Leucate —, est sur le point de faire l’acquisition de la Société Française de Casinos. GAMING1, qui exploite un club de jeux dans Paris depuis novembre 2019, attend simplement la levée des conditions suspensives d’usage, notamment l’octroi de l’autorisation remise par le Ministre de l’Intérieur, conformément aux dispositions de l’article L. 323-3 du Code de la Sécurité Intérieure.

À noter que si les différentes cessions se concrétisent réellement, Circus Casino France prendrait automatiquement le contrôle de la Société Française de Casinos. Il en résulterait le dépôt d’un projet d’offre publique d’achat simplifiée, comme le veut la réglementation en vigueur. Le prix d’achat des actions serait alors de 1,44 € l’unité ; l’investissement concernerait l’intégralité des actions de la Société Française de Casinos existantes et non détenues par Circus Casino France.

L’opération devrait être complétée dès mi-2020

Si l’on suit la procédure habituelle, la nomination d’un expert indépendant par le conseil d’administration de la Société Française de Casinos sera la prochaine étape majeure. Ce dernier aura pour mission de statuer sur les conditions financières de l’offre publique, afin de les rendre les plus équitables possible. Le dépôt de l’offre publique, quant à lui, est attendu pour le milieu de l’année en cours.

Faisons remarquer que Circus Casino France n’entend pas demander la mise en oeuvre d’un retrait obligatoire des actions de la Société Française de Casinos suite à la formulation de l’offre. Chose peu anodine, toutefois : la Société Française de Casinos avait demandé la suspension de la cotation de son titre le 30 décembre dernier. Le 02 janvier 2020, elle aurait demandé à Euronext Paris d’effectuer sa reprise à l’ouverture de la bourse. Affaire à suivre !

Play’n Go lance sa machine à sous Xmas Magic pile-poil pour Noël

Le studio de développement de jeux de casino en ligne suédois Play’n Go vient de déployer une toute nouvelle machine à sous vidéo pile-poil pour Noël : Xmas Magic™ sur le casino en ligne DublinBet. Forcément, ce titre fait partie des nombreux jeux de casino à traiter du thème du Père Noël. Mais qu’a-t-il de plus que les autres ? C’est ce que notre équipe a tenté de découvrir à l’issue d’un test de la machine à sous.

Xmas Magic™ : Play’n Go lance sa machine à sous de Noël

Propulsée par le développeur suédois Play’n Go, Xmas Magic™ est une video slot composée de 5 rouleaux et de 50 lignes de paiement. Compatible Windows, Android et iOS, elle permet aux usagers de tenter leur chance pour seulement 0,50 €, le pari maximal autorisé s’élevant quant à lui à 100 € par Spin. À noter qu’une démo de ce titre est également disponible sur la plupart des casinos en ligne français supportant le logiciel de Play’n Go. Sympa pour jouer sans risque !

Machine à sous fidèle au thème des fêtes de fin d’année, Xmas Magic™ apportera magie et féérie sur l’écran que vous aurez choisi. En outre, les rouleaux de la machine à sous, qui laissent entrevoir des montagnes enneigées en arrière plan, affichent des symboles qui sauront quant à eux vous offrir tous les gains que vous attendez. En effet, aussi bien les icônes de faible valeur (les cartes de poker 9, 10, J, Q, K et A) que les symboles réguliers (boules de neige, tasses de chocolat chaud, sucres d’orge, chaussettes de Noël et l’éternel gui) vous permettront de gagner des crédits. Par exemple, le symbole le plus rémunérateur de Xmas Magic™ peut vous rapporter jusqu’à 20 fois le montant de votre mise de départ dans le mode standard.

Quels sont les bonus majeurs de Xmas Magic™ ?

Xmas Magic™ est garni de fonctionnalités bonus lucratives. Pour commencer, impossible de ne pas mentionner le symbole Scatter du jeu, qui n’est autre que notre ami le Père Noël (en le réunissant trois fois sur les rouleaux 1, 2 et 3, le joueur aura la chance de débloquer dix Free Spins durant lesquelles tous les gains seront automatiquement quadruplés). Durant les Free Spins, tirer à nouveau le Père Noël activera un Re-Trigger, avec vingt Free Spins en prime !

Machine à sous fortement volatile, Xmas Magic™ peut vous faire gagner un jackpot maximal qui équivaut à 1 000 fois le montant de votre mise initiale si vous parvenez à combiner Free Spins et Extra Spins. Rien de tel pour célébrer Noël comme il se doit ! Mais n’oubliez pas de jouer avec modération.

Côte d’Azur : une joueuse mise 1,76 € et touche le méga-jackpot dans un casino Joa

Nous apprenons aujourd’hui que fin novembre, dans les Alpes-Maritimes, Christiane, une joueuse qui se rend régulièrement au Royal Casino Joa de Cannes-Mandelieu, a touché le fameux méga-jackpot de l’enseigne ! Pour rappel, le méga-jackpot est un jackpot progressif commun à l’ensemble des machines à sous du réseau Joa. Autre particularité : ladite cagnotte affiche un taux de redistribution de 92 % contre 66,8 % pour les jeux de la FDJ et 75 % pour le PMU.

Royal Casino Joa de Cannes-Mandelieu : le jackpot est tombé

On dirait bien que le Père Noël est arrivé avant l’heure au Royal Casino Joa de Cannes-Mandelieu — et il n’est sûrement pas passé par la cheminée d’ailleurs. En effet, Christiane, une joueuse résidant sur la Côte d’Azur, a touché le méga-jackpot du réseau Joa en misant une toute petite somme. Il se trouve qu’il a suffi de seulement 1,76 € à Christiane pour qu’elle empoche la coquette somme de 51 209,96 € sur la machine à sous Echo Fortunes™ du casino. Six déclinaisons du même titre sont implantées dans différents casinos de la marque Joa et les clients les surnomment affectueusement « les marmites ».

Bien entendu, Christiane ne s’attendait pas du tout à décrocher le jackpot progressif alors mis en jeu. Les machines à sous de Joa pourvues du méga-jackpot sont connectées les unes aux autres et dès lors qu’un joueur place une mise sur l’une d’entre elles, une cagnotte commune est alimentée. Cette dernière augmente au fil des mises. Une fois les 51 209,96 € tombés, le méga-jackpot de Joa a été réinitialisé à 40 000 €.

Le jackpot tombe un mois après un autre gain important

À noter que le mercredi 29 octobre dernier, un heureux gagnant avait déjà remporté un joli jackpot au Casino Joa du Boulou, petite commune située dans le département des Pyrénées-Orientales. Son montant s’élevait à 14 109,47 € et le joueur n’avait eu à miser que 0,88 € pour le faire tomber. La machine à sous qui lui avait porté chance était Dragon Link™, un titre qui a la cote en raison de son aspect peu onéreux. Il faut dire qu’on peut y jouer dès 0,01 € !

Rappelons que même si le taux de redistribution des jackpots mis en place dans les casinos est fixé par l’État (il est actuellement de 85 % minimum), les casinos sont libres de programmer un taux de redistribution supérieur, ce qui est notamment le cas de ceux appartenant au groupe Joa. Ainsi, dans les établissements porteurs du logo mauve et blanc, pour 100 € misés, ce ne sont pas seulement 85 € qui sont redistribués sous la forme de gains. En effet, Joa redistribue 92 % des mises des joueurs !

Danemark : hausse de la taxe sur l’iGaming dans le cadre du projet de budget 2020

Le gouvernement danois a la ferme intention d’augmenter le montant de la taxe dont sont soumis les opérateurs iGaming licenciés au sein de son marché, à hauteur de 28 % de leurs revenus bruts annuels. La hausse de la taxe sur les jeux de hasard permettra à l’État de bénéficier de 20,1 millions d’euros supplémentaires en plus des sommes déjà reversées dans ses caisses.

Augmentation de la taxe sur les jeux de hasard en ligne au Danemark

Le gouvernement du Danemark procèdera à la hausse de la taxe sur les jeux de casino en ligne à compter du 1er janvier 2021. Alors que l’impôt est actuellement fixé à 20 % des revenus bruts annuels réalisés par les opérateurs licenciés, ce dernier passera à 28 % d’ici les deux prochaines années. À noter que ladite taxe est en vigueur depuis l’ouverture du marché danois, en 2012.

À ce jour, au Danemark, la taxe sur les jeux de hasard sur internet est moins contraignante que celle qui est imposée aux opérateurs de jeux de casino terrestres et autres terminaux similaires. En effet, les opérateurs de jeux physiques sont tenus de reverser 45 % de leurs revenus bruts à l’État. Et lorsqu’ils génèrent plus de 4 millions de couronnes danoises de revenus (l’équivalent de 500 000 €), un taux supplémentaire de 30 % est appliqué. En ce qui concerne les établissements équipés de terminaux de jeux de type bandit manchot, ils sont soumis à un impôt de 41 %. Ils sont également sujets au fameux taux supplémentaire de 30 % en cas de dépassement du plafond de revenus. Mais pourquoi une hausse de l’impôt sur le produit brut des jeux, nous demanderez-vous ? L’idée derrière cette revalorisation de l’impôt est tout simplement de mieux réguler le marché, ainsi que de lever davantage de fonds afin de combattre les problèmes d’addiction plus efficacement.

Générer plus de revenus pour assurer de meilleurs soins de santé

Au Danemark, le gouvernement minoritaire dirigé par le Parti Social-Démocrate, qui a été élu en juin 2019, a obtenu le soutien d’autres partis de gauche tels que l’Alliance Rouge-Verte, le Parti Populaire Socialiste et le Parti Social Libéral, raison pour laquelle le nouveau projet de budget 2020 a pu être adopté. L’objectif est clair : taxer davantage les opérateurs iGaming afin de générer des revenus qui permettront de financer de meilleurs soins de santé mais aussi consolider le système de protection sociale du pays.

En outre, les revenus taxés permettront d’investir dans l’éducation et de monter un « Fonds pour l’Avenir Vert ». Cette initiative vise à investir dans des entreprises locales respectueuses de l’environnement. Rappelons enfin que l’augmentation de l’impôt intervient après l’introduction volontaire par les opérateurs d’un nouveau code de conduite qui définit une série de normes en matière de publicité et de protection des joueurs.

NetEnt : un joueur suédois décroche 1,4 million d’euros sur la machine à sous Arabian Nights

Les contes des milles et une nuits ont toujours fasciné les populations du monde entier, et développé l’imaginaire de plus d’un amateur de culture et d’histoire. Le développeur de jeux de casino en ligne Net Entertainment (NetEnt) l’a bien compris puisqu’il a lancé il y a quatorze ans de cela sa propre version revisitée des aventures d’Aladdin : Arabian Nights™, une machine à sous vidéo composée de 5 rouleaux et de 10 lignes de paiement. Celle-ci a rapidement fait sensation. Mieux encore, elle a déjà décerné des millions d’euros de gains à certains joueurs ! Décryptage.

Un joueur suédois décroche 1,4 million d’euros sur Arabian Nights™ !

Plus tôt au mois de novembre, un joueur suédois qui se connecte régulièrement sur le casino en ligne licencié en Suède Hajper Casino (une marque gérée et exploitée par ComeOn!), y a décroché la coquette somme de… 1 422 545,44 € ! Et dire qu’il n’avait misé que 10 € ! Ce fan de machines à sous vidéo qui a tenu à garder l’anonymat a en effet aligné cinq symboles Wild d’Aladdin sur la machine à sous Arabian Nights™ après avoir déclenché la fonctionnalité Free Spins du jeu !

Lancée en 2005, Arabian Nights™ est la première machine à sous dotée d’un jackpot progressif jamais lancée par le développeur NetEnt. S’il est vrai que le portefeuille vidéoludique du géant scandinave de l’iGaming est aujourd’hui particulièrement étoffé, les grands classiques que sont Arabian Nights™ mais aussi Mega Fortune™, Mega Fortune Dreams™ ou encore Hall of Gods™ continuent à faire rêver les joueurs. Ces jeux, qui ont permis à l’éditeur de construire sa notoriété au fil du temps, sont même préférés à certains titres plus récents parmi la communauté NetEnt ; nous pensons notamment à Grand Spinn Superpot™, Imperial Riches™ voire encore Mercy of the Gods™.

Un grand classique parmi les machines à sous progressives de l’éditeur

En plus d’être la toute première machine à sous progressive à avoir été développée par NetEnt, Arabian Nights™ est également la première de ce type à avoir été déployée au sein du marché. En effet, en 2005, les machines à sous reposant sur une structure 5 x 3 assortie de 10 lignes de paiement n’étaient pas communes. Composée de symboles Wild et Scatter, Arabian Nights™ est également généreuse en Free Spins.

Affichant un taux de redistribution de 95,62 %, Arabian Nights™ a déjà permis aux joueurs de NetEnt de remporter plusieurs dizaines de millions d’euros de gains. À noter que les 1,4 million d’euros de gains touchés par le joueur suédois sont loin de défrayer la chronique, toutefois. En effet, par exemple, en 2010, Arabian Nights™ avait offert 4,8 millions d’euros à un parieur !

Las Vegas : incroyable jackpot remporté au casino The Mirage !

Cela faisait longtemps qu’un jackpot n’avait pas été touché au casino-resort The Mirage de Las Vegas. Mais un joueur vient de faire taire cette dernière déclaration ! En effet, c’est sous le soleil du Nevada que le parieur en question a décroché plusieurs millions de dollars sur une machine à sous du fournisseur International Game Technology, mieux connu sous le nom d’IGT.

Les gros jackpots dans les casinos de Las Vegas, ça se confirme !

Un joueur vient de décrocher un très gros jackpot en jouant à une machine à sous de l’hôtel-casino The Mirage, à Las Vegas. Si l’État du Nevada concentre certains des établissements de jeux de hasard parmi les plus imposants au monde, ce n’est pas tous les jours que le gros lot tombe ! Mais le casino The Mirage, via l’un des bandits manchots distribués par son fournisseur International Game Technology, va sans doute faire rêver les joueurs pendant longtemps, notamment durant les fêtes de fin d’année.

En tout cas, c’est un porte-parole de la firme IGT, Kelley Waynert, qui a communiqué la nouvelle sur son compte Twitter. En effet, quelques jours plus tôt, le vendredi 15 novembre 2019, un joueur a misé sur la machine à sous IGT Wheel of Fortune Triple Red Hot Bells™ aux alentours de 08 heures. Ce dernier a sûrement eu bien du mal à faire son choix tant la salle de jeux du casino The Mirage est pourvue de bandits manchots plus lucratifs les uns que les autres. Reste qu’en misant simplement 5 $, ce dernier a fini par en décrocher 2 248 046, assortis de quelques centimes.

Il mise 5 $, quelques secondes après, il touche 2 500 000 $

C’est donc de bon matin que le joueur — qui a tenu à garder l’anonymat — s’est vu recevoir un chèque généreux de près de 2 500 000 $. Pour ce faire, il n’eut besoin que d’une seule mise. Comme quoi, dans le Nevada, il est véritablement possible de devenir millionnaire en une fraction de seconde ! Bien sûr, cet exploit, bien que rare, est à relativiser car ledit joueur n’est pas le seul à avoir fait fortune dans un casino de Las Vegas. Par exemple, récemment, un parieur a remporté plus de 930 000 $ au Main Street Station Casino tandis qu’un autre a fait légèrement mieux avec 935 176 $ encaissés à l’Aliante Casino, un autre établissement du Strip.

En bref, Las Vegas est le reflet du fameux rêve américain : une simple partie de machine à sous peut radicalement vous transporter dans une autre dimension et donner un sens nouveau à votre vie, jusqu’alors anonyme. Et vous, que diriez-vous de passer vos prochaines vacances à Las Vegas ? Qui sait ce qui vous y attendrait !

Playtech et GVC Holdings déploient Elevation, un nouveau studio 100 % jeux Live

Le géant des jeux de casino en ligne Playtech s’est associé avec le spécialiste des paris sur internet GVC Holdings afin d’élaborer Elevation, leur tout nouveau studio de jeux de casino « Live ». En effet, à l’heure où les jeux diffusés en streaming occupent une place de plus en plus grande, les deux acteurs ont décidé de prendre les devants afin de conquérir une niche de marché toujours plus juteuse. Mais que nous réserve donc Elevation ?

Elevation, le nouveau studio de Playtech qui diffuse des jeux de casino en direct

Le développeur de jeux de casino en ligne Playtech, colosse du marché iGaming depuis la fin des années 1990, a récemment annoncé un partenariat avec la firme basée à Malte GVC Holdings. Cette association a pour vocation le lancement d’un nouveau studio de jeux animé par des croupiers en chair et en os : Elevation. En effet, le studio Elevation est situé dans un espace spécialement conçu pour permettre le streaming de parties de jeux de casino en direct !

D’après les deux partenaires, Elevation comprend pas moins de cinq tables de blackjack ainsi qu’une table de roulette. Mais cette offre est pour le moment incomplète car d’ici les deux prochains mois, d’autres tables et jeux seront progressivement ajoutés. Cet investissement est plus qu’important pour les deux entités, d’autant plus que les jeux de casino en direct constituent aujourd’hui un secteur d’avenir, si ce n’est primordial. Grâce à Elevation, les groupes Playtech et GVC Holdings pourront satisfaire les attentes de leurs opérateurs licenciés respectifs, mais aussi celles de leurs joueurs.

Les nouveaux jeux Live de Playtech et GVC Holding : un spectacle bluffant

Les premiers aperçus des jeux « Live » diffusés via le studio Elevation des deux partenaires sont bluffants. Le spectacle qui se déroule devant nos yeux en ravira plus d’un : tandis que de véritables croupiers prennent place autour des tables, les images d’une ville somptueuse sont projetées en arrière-plan sur un mur vidéo, on s’y croirait vraiment ! Rappelons que l’investissement est de taille pour les deux développeurs, qui doivent aujourd’hui redoubler d’inventivité pour faire face aux poids lourds du secteur des jeux de casino en direct, notamment Evolution Gaming.

Pour Playtech, qui fut pendant longtemps le seul leader de l’industrie iGaming aux côtés de Microgaming, il sera question de retrouver la suprématie qui a fait sa gloire. L’éditeur de jeux de casino d’origine israélienne parviendra-t-il à voler des parts de marché à ses rivaux ? Et pourra-t-il s’installer durablement dans le paysage des jeux de casino « Live » ? En tout cas, Playtech fait tout son possible pour suivre le rythme imposé par les nouveaux chefs de file. Pour rappel, la firme a lancé un jeu de roulette en ligne dédié pour le marché espagnol ainsi que de nouveaux titres tels que Quantum Roulette™, American Roulette™, Heads Up Hold’em™, All Bets Blackjack™ et Hi-Lo Club™.

Groupe Partouche : la rénovation de ses casinos sinon rien !

Le Groupe Partouche, qui est toujours le numéro deux des casinos dans l’Hexagone, est en danger. Pour continuer à être compétitif, il se doit de procéder à la rénovation de son parc de casinos. Aussi vient-il d’achever son plan de sauvegarde par anticipation. Jusqu’à 50 millions d’euros seront investis afin de moderniser les principaux établissements du groupe, et ce sur une durée de trois ans.

Un nouvel élan pour les 38 casinos français du Groupe Partouche

Partouche, société qui exploite pas moins de trente-huit établissements en France ainsi que bien d’autres en Belgique, en Suisse et même en Tunisie, a décidé de passer à l’étape supérieure et d’accélérer son programme de rénovation de son réseau de casinos. Partouche, qui a réalisé deux opérations de refinancement pour un montant global de 115 millions d’euros, va piocher dans son produit afin d’exécuter son programme de sauvegarde par anticipation.

L’opérateur de jeux de casino terrestres coté en bourse a en effet reçu l’aval du Tribunal de Commerce de Paris et peut compter sur un budget à hauteur de 50 millions d’euros pour procéder à la modernisation de son parc d’établissements dans les trois années à venir. Il faut dire que Partouche est en train de traverser une période particulièrement délicate : tandis que le groupe avait de nouveaux projets dans le viseur, il a du régler un grand nombre d’urgences telles que la délocalisation de son Pasino de La Ciotat. En outre, en plus de la nécessité de donner un coup de neuf aux casinos de Partouche, le président de son directoire, Fabrice Paire, souligne que « […] Le secteur des jeux de casino est touché par le phénomène des jeux électroniques, notamment la roulette anglaise, qui plaît à un nouveau type de clientèle, bien plus jeune qu’à l’accoutumé ». Aussi est-il nécessaire pour Partouche de réadapter sa formule !

En matière de casinos à rénover, Partouche a ses priorités

Pour nourrir la croissance de l’entreprise, le Groupe Partouche doit commencer par rénover ses établissements les plus fréquentés. Le premier à avoir bénéficier d’une refonte quasi-intégrale est celui d’Aix-en-Provence, qui n’est autre que le plus important du groupe avec 800 000 visites par an. Pour le mettre au goût du jour, le numéro deux des casinos en France a investi 15 millions d’euros. Il a notamment misé sur les dernières technologies ainsi que sur des jeux offrant une expérience immersive mis au point par le fournisseur canadien Moment Factory.

Prochaines étapes pour Partouche : rénover les casinos plus ou moins saturés de La Tour-de-Salvagny, d’Annemasse, de Royat et de Saint-Amand-les-Eaux. C’est donc un sacré chantier qui l’attend ! Rappelons que Partouche s’est aussi dernièrement lancé dans les paris sportifs sur internet via sa nouvelle marque PasinoBet.

Dépendance aux jeux de casino : une campagne de sensibilisation et de prévention en Suisse

En Suisse, une association a lancé une campagne qui a pour but d’aider les gens à mieux comprendre la nature addictive des jeux de hasard et de venir en aide à ceux qui montrent déjà des symptômes de dépendance, et ce quelle que soit son ampleur. C’est la structure Sucht Schweiz qui est à l’origine de ladite campagne, laquelle est baptisée « Spielen Ohne Sucht, SOS ». Voyons quels sont ses défis, enjeux et obstacles.

Une campagne anti-addiction aux jeux d’argent lancée dans 16 cantons

La campagne « Spielen Ohne Sucht, SOS », qui a pour objectif de sensibiliser la population face aux risques relatifs à la pratique excessive des jeux de hasard, a été lancée dans seize cantons de Suisse alémanique. Cette initiative indépendante est porteuse de nombreux conseils à l’intention des joueurs, notamment ceux qui manifestent des symptômes de dépendance aux jeux inquiétants. Parmi les messages véhiculés dans la campagne : la nécessité de fixer des limites aux dépenses des joueurs mais aussi la possibilité pour certains d’entre eux de s’auto-exclure pendant une période donnée.

En plus d’un contenu informatif se déclinant de plusieurs manières — notamment via des vidéos humoristiques et légèrement ironiques —, la campagne « Spielen Ohne Sucht, SOS » a investi le web via un site qui offre un service d’assistance téléphonique aux usagers germanophones. Entièrement gratuit, ce service est également mis à la disposition des Suisses qui ne parlent pas l’allemand, l’association Sucht Schweiz revendiquant vouloir engager des interprètes dans un avenir proche.

Dépendance aux jeux de hasard en Suisse : qu’est-ce que ça donne ?

D’après de très récentes études, près de 3 % de la population suisse serait soit dépendante aux jeux de hasard, soit en passe de le devenir. Ce constat a été émis suite à une enquête menée par l’Institut Suisse de Recherche sur la Toxicomanie et la Santé, laquelle fut préalablement commandée par la Commission Fédérale des Jeux et la Commission Suisse des Loteries et des Paris (Comlot).

Au total, 18 832 personnes ont participé au sondage, parmi lesquelles 69 % ont déclaré avoir parié aux jeux de hasard au moins une fois dans leur vie. Environ 2,8 % de tous les sondés présenteraient un risque de dépendance aux jeux de casino, tandis que 0,2 % des participants montrent déjà des signes témoignant d’une pratique problématique des jeux de hasard.

En outre, environ 22,1 % de tous les joueurs compulsifs interrogés ont déclaré avoir joué en ligne sur les sites web de sociétés internationales non autorisées par le régulateur helvète. Cependant, une nouvelle loi sur les jeux d’argent est entrée en vigueur en début d’année en Suisse. En vertu des nouvelles règles sur les jeux de hasard, seuls les vingt-et-un casinos terrestres du pays sont autorisés à exercer des activités de jeux en ligne. Les opérateurs étrangers de jeux et de paris en ligne ne peuvent être présents sur le marché local que par le biais d’un partenariat avec l’un ou l’autre des casinotiers implantés dans le territoire helvète.

TOP 3 des meilleures machines à sous pour célébrer Halloween en 2019

Les vrais joueurs de casino en ligne le savent : quel que soit le moment de l’année ou la saison, il y a forcément un jeu qui se prête à l’occasion ! Comme vous le savez, le 31 octobre prochain, nous célébrerons Halloween. C’est donc le moment pour nous de vous présenter trois machines à sous vidéo terrifiantes qui vous donneront les chocottes et qui vous permettront accessoirement de remporter un fabuleux jackpot. C’est parti !

Classement des meilleures machines à sous pour fêter Halloween (édition 2019)

Des machines à sous terrifiantes, macabres, violentes ou parfois plus douces et fantaisistes, voici notre sélection des trois meilleures machines à sous qui vous plongeront dans l’ambiance d’Halloween en cette fin de mois d’octobre. Et n’oubliez pas : vous devrez forcément choisir entre « La bourse ou la vie ».

1. Wolf Hunters™ (Yggdrasil Gaming)

Wolf Hunters™, c’est notre choix numéro un pour fêter Halloween sur votre casino en ligne préféré ! Développée par Yggdrasil Gaming, cette machine à sous a pour thème les loups-garous. En effet, ce titre s’intéresse à leur mythe tout en plongeant le joueur dans une ambiance très sombre. Dotée d’une volatilité moyenne et affichant un taux de redistribution de 96,3 %, Wolf Hunters™ peut vous faire gagner jusqu’à 3 000 fois le montant de votre mise. Pour ce faire, vous devrez tirer profit des 5 rouleaux et 20 lignes de paiement de ce jeu de casino aux nombreux Wilds et fonctionnalités bonus !

2. Happy Halloween™ (Play’n Go)

Propulsée par Play’n Go, Happy Halloween™ est l’une des meilleures machines à sous du genre pour célébrer Halloween comme il se doit. Ici, on a droit à une machine à sous plutôt joyeuse avec des graphismes de type cartoon, des couleurs chatoyantes et des symboles qui représentent des créatures horrifiques sans pour autant nous filer les jetons. Impeccable pour s’amuser le soir du 31 octobre donc ! Surtout que du haut de ses 5 rouleaux et 20 lignes de paiement, Happy Halloween™ comprend un Wild, un Scatter et des Free Spins à volonté !

3. Lightning Horseman™ (Lightning Box)

Directement inspirée du film Sleepy Hollow réalisé par Tim Burton, la machine à sous vidéo Lightning Horseman™ rend hommage à la légende du cavalier sans tête de Washington Irving. Mais ici, pas de Johnny Depp à se mettre sous la dent ! À la place, 5 rouleaux et 40 lignes de paiement qui vous serviront du mieux qu’ils le peuvent assortis d’un Wild, d’un Scatter et de quatre jackpots inédits : Mini, Minor, Major ou Grand. Le plus grand d’entre eux peut même vous faire gagner jusqu’à 37 500 fois le montant de votre mise de départ !

Retrouvez les trois jeux de ce top sur Tropezia Palace Casino !